Vous êtes ici : Accueil > Aide aux élèves en difficultés > Aide personnalisée > Aide personnalisée > Les textes officiels et le cadre institutionnel > Mise en place de l’aide personnalisée . Le cadre institutionnel
Par : P Drelon
Publié : 16 juin 2009

Mise en place de l’aide personnalisée . Le cadre institutionnel

A compter de la rentrée scolaire de septembre 2008, la majorité des écoles élémentaires et maternelles du département du Cantal accueillent les élèves à raison de quatre jours par semaine, les lundi, mardi, jeudi, et vendredi. Trente écoles ont obtenu une dérogation pour fonctionner neuf demi-journées du lundi au vendredi. Le temps de présence des élèves sera donc de quatre jours (ou quatre jour et demi) au cours desquels leur seront dispensées les 24 heures d’enseignement obligatoire. Les élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages pourront, au-delà de ces 24 heures d’enseignement obligatoire, bénéficier d’une aide personnalisée à raison d’une durée limitée au maximum à deux heures par semaine. Ces deux heures viennent renforcer l’action des maîtres avec, le cas échéant, la participation d’autres enseignants, notamment les maîtres spécialisés des CLIS ou de CLIN. Cette aide est prioritaire. Elle nécessite une identification précise des élèves concernés, une méthodologie adaptée, une nouvelle organisation du temps d’enseignement aux élèves ainsi qu’une nouvelle organisation du travail des enseignants.

Organisation générale. Le service des enseignants reste fixé à 27 heures hebdomadaires ce qui nécessite une présence au delà des jours d’accueil des élèves. Ces 27 heures se décomposent en 24 heures hebdomadaires d’enseignement face à tous les élèves et 3 heures en moyenne hebdomadaire soit 108 heures annuelles pour d’autres activités : soutien aux élèves en difficulté, concertation, formation. Ces 108 heures constituent un temps de service obligatoire qui requiert la présence effective des enseignants dans leur école ou sur le lieu fixé pour les animations pédagogiques. Elles sont effectuées sous la responsabilité de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de la circonscription et font l’objet d’un tableau de service qui lui est adressé par le directeur d’école.

Documents joints